Jean-Léon Gérôme, né à Vesoul en Haute-Saône le 11 mai 1824 et mort à Paris le 10 janvier 1904, est un peintre et sculpteur français, membre de l'Académie des beaux-arts. Il compose des scènes orientalistes, mythologiques, historiques et religieuses. À partir de 1878, il réalise des sculptures, principalement réalisées en polychromie.

00

Son père, Pierre Gérôme, est orfèvre et sa mère, Mélanie, est la fille d’un négociant. Il étudie dans un collège de Vesoul, où il montre des talents naturels pour le dessin.

Il obtient le baccalauréat en 1840, puis va poursuivre ses études à Paris en 1841. Par la suite, il devient l’élève du peintre Paul Delaroche, qu’il accompagnera en Italie quelques années plus tard. En 1842, il expose à Vesoul ses premiers tableaux.

À son retour d'Italie, il se fait connaître au Salon de 1847 par son Jeunes Grecs faisant battre des coqs (1846), pour lequel il reçoit la médaille d'or. Il devient alors chef de file d'un nouveau courant, les néo-grecs. Puis il change de genre et expose La Vierge, L'Enfant Jésus et Saint Jean, et comme pendant, Anacréon, Bacchus et l'Amour. Gérôme obtient en 1848 une deuxième médaille.  

Gérôme effectue des excursions en Turquie, sur les bords du Danube en 1854 et en Égypte en 1857, tout en remplissant ses carnets de nombreux dessins. En 1855, il envoie à l'Exposition universelle Pifferaro, Gardeur de troupeaux, Concert russe et une grande toile représentant Le Siècle d'Auguste et la naissance de Jésus-Christ, acquise par le ministère d'État. Sa réputation augmente considérablement au Salon de 1857, où il expose sept tableaux d'un genre plus populaire, entre autres La Sortie du bal masqué et Le Duel de Pierrot.

Il peint souvent des scènes historiques qui privilégient la théâtralisation de l'anecdote et le goût du détail par rapport aux tableaux  traditionnels. Dès 1862, ses toiles connaissent une large diffusion, notamment due au fait qu'il épouse le 17 janvier 1863 Marie Goupil, la fille d'Adolphe Goupil, un éditeur et marchand d'art renommé, laquelle lui donnera quatre filles et un fils.

1846 - Jeunes Grecs faisant battre des coqs

1846 - Jeunes Grecs faisant battre des coqs

Gérôme arrive tardivement à la sculpture. Il commence sa carrière officielle de sculpteur à l'Exposition universelle de 1878 avec son groupe Les Gladiateurs, inspirés du groupe central de son tableau Pollice verso (1872), premier exemple des allers-retours permanents entre son œuvre peint et sculpté. La polychromie est une caractéristique technique de ses sculptures. Gérôme parvient à ses fins soit en variant les matériaux, soit en peignant directement la pierre à l'aide d'une cire teintée. Il entreprend aussi une série de sculptures de conquérants, travaillées dans l'or, l'argent et les gemmes.

En 1864, il devient professeur de peinture à l'École des beaux-arts de Paris. 

Gérôme connaît un large succès de son vivant, si bien qu'il a son buste dans la cour de l'Institut de France. Pourtant, à la fin de sa vie, sa farouche hostilité envers les impressionnistes, qu'il considère comme « le déshonneur de l'art français », contribue au déclin de sa popularité, notamment en France, connaissant en cela le sort réservé par les tenants du modernisme aux artistes représentatifs de l'académisme.

De nombreux musées conservent ses œuvres aux États-Unis, dus aux collectionneurs américains qui l'achetèrent de son vivant. Son influence a été déterminante dans l'esthétique des peplums du cinéma italien du début du XXe siècle et des superproductions hollywoodiennes des XXe et XXIe siècle.

1853 - Bacchante

1853 - Bacchante

1857 - Suites d'un bal masqué

1857 - Suites d'un bal masqué

1859 - Ave Caesar

1859 - Ave Caesar

1859 - Le Roi Candaule

1859 - Le Roi Candaule

1860 - Diogène

1860 - Diogène

1861 - Phryné devant l'aréopage

1861 - Phryné devant l'aréopage

1863 - Napoléon en Egypte

1863 - Napoléon en Egypte

1864 - Réception des ambassadeurs du Siam à Fontainebleau

1864 - Réception des ambassadeurs du Siam à Fontainebleau

1865 - La Prière au Caire

1865 - La Prière au Caire

1866 - Le Marché d'esclaves

1866 - Le Marché d'esclaves

1867 - Le désert

1867 - Le désert

1867 - Mort de César

1867 - Mort de César

1868 - Bonaparte devant le Sphinx

1868 - Bonaparte devant le Sphinx

1869 - Marchand de peaux, Le Caire

1869 - Marchand de peaux, Le Caire

1872 - Pollice verso

1872 - Pollice verso

1873 - L'Éminence grise

1873 - L'Éminence grise

1878 - Réception du Grand Condé à Versailles

1878 - Réception du Grand Condé à Versailles

1880 - Charmeur de serpent

1880 - Charmeur de serpent

1881 - Cave canem, prisonnier de guerre à Rome

1881 - Cave canem, prisonnier de guerre à Rome

1882 - La folie des tulipes

1882 - La folie des tulipes

1883 - Persecution of Christians in the Roman Empire

1883 - Persecution of Christians in the Roman Empire

1885 - Les bassins de Bursa

1885 - Les bassins de Bursa

1887 - Marchand de tapis au Caire

1887 - Marchand de tapis au Caire

1888 - Tigre à l'affût

1888 - Tigre à l'affût

1890 - Pygmalion et Galatée

1890 - Pygmalion et Galatée

1895 - Derviches tourneurs

1895 - Derviches tourneurs

1895 - Léda et le cygne

1895 - Léda et le cygne

1896 - La vérité sortant du puits

1896 - La vérité sortant du puits

1900 - Un Moufti

1900 - Un Moufti

date inconnue - Après le bain

date inconnue - Après le bain

date inconnue - Arnaut Blowing Smoke in His Dog's Nose

date inconnue - Arnaut Blowing Smoke in His Dog's Nose

 

D'après Wikipédia