Le ténébrisme est un style de peinture où la lumière directe, sans diffusion, produit des effets de lumière contrastés avec les zones non éclairées qui dominent et servent de fond. Ainsi, les volumes se détachent en pleine lumière sur les ténèbres qui les environnent.

Le ténébrisme est l'une des caractéristiques du caravagisme mais cette pratique, comme la lumière naturelle directe et tout comme la peinture à la chandelle, était déjà employée dans la peinture italienne et en Europe du Nord avant Caravage. Le succès que Le Caravage a obtenu après la réalisation de l'ensemble des peintures de Saint-Louis-des-Français (1599-1600) et le prix atteint, de son vivant, par ses tableaux, ont entrainé un usage massif de procédés, dont le ténébrisme, observable dans ses tableaux, a suscité un engouement chez de très nombreux peintres, dont ceux que l’on appelle les caravagesques.

00

La Vocation de saint Matthieu, du Caravage

Le terme est habituellement appliqué aux artistes à partir du XVIIe siècle, bien que le Tintoret, Jacopo Bassano et El Greco soient considérés comme ténébristes alors qu'ils pratiquent en général le clair-obscur. Mais certaines de leurs peintures correspondent à la pratique du ténébrisme.  

Parmi les ténébristes les plus connus, si on peut placer Le Caravage, généralement vu comme celui qui a rendu courant ce genre (dont le style encore plus précis est nommé caravagisme), il faut lui rendre ses suiveurs italiens et hollandais (l'école d'Utrecht), et en particulier Francisco Ribalta, Jusepe de Ribera et leurs suiveurs espagnols. Il est parfois appliqué à Georges de La Tour, qui a peint beaucoup de scènes éclairées par seulement une bougie, également à Rembrandt et à Zurbarán.

Il faut distinguer dans le ténébrisme le courant esthétique du mode d’expression qui s'en inspire : ainsi le terme n'est pas souvent employé pour Adam Elsheimer, bien qu'il ait été un innovateur important dans les scènes nocturnes de peinture éclairées seulement dans certaines zones qui sont toujours pleines de détail et d'intérêt. Des compositions postérieures et semblables ont été peintes par Eugène Delacroix, Joseph Wright of Derby et d'autres artistes du mouvement romantique, mais le terme est rarement employé pour caractériser leur travail en général.

D'après Wikipédia